Höfdatorg

Höfdatorg

LWW Architekten PK -Arkitektar

Le second plus grand bâtiment de Reykjavik fait partie d’un ambitieux projet visant à opposer au climat rugueux de la région une architecture élégante, optimiste et rayonnante. L’architecture contraste non seulement avec les conditions météorologiques islandaises, mais également avec le climat économique dans lequel la tour a vu le jour. Les plans ont été dessinés pendant une période de prospérité, mais la construction a débuté en 2008, année où l’ampleur réelle de la crise financière fut révélée.

La tour fait partie de Höfðatorg, un complexe de bureaux non loin de Höfði, la villa où Ronald Reagan et Michael Gorbatchev se sont rencontrés en 1986 pour parler du désarmement nucléaire. La tour de dix-neuf étages, haute de soixante-dix mètres est l’un des six bâtiments qui composent le complexe Höfðatorg. Elle a été conçue sur un plan co-signé par les bureaux d’architecture PK Arkitektar et LWW Architekten. Le bureau islandais PK Arkitektar est responsable de l’exécution du plan. Les lettres P et K correspondent aux initiales du fondateur du bureau, Pálmar Kristmundsson. Jusqu’à présent, seuls deux des six volumes sont sortis de terre. Ces derniers abritent des logements, des bureaux et des centres de relaxation. Le rythme irrégulier des surfaces obliques insérées dans la façade plane permet à PK Arkitektar de donner du mouvement à l’ensemble. Au-delà de la réalisation technique de cette façade complexe, une des principales difficultés consistait à répondre aux exigences de confort dans les conditions climatiques islandaises caractérisées par des vents violents et des températures très basses. L’architecte voulait utiliser un système à traverses et meneaux avec de larges panneaux de verre encastrés pour le rez-de-chaussée. Au niveau de la tour, il souhaitait utiliser des vitrages extérieurs collés, fixes et mobiles, intégrés dans un système identique. L’architecte a choisi une solution sur mesure basée sur le système CW 86-EF pour pallier les mauvaises conditions climatiques attendues pendant l’installation mais aussi pour monter le système le plus rapidement possible.

Paysage urbain de Reykjavik

Vue intérieure; profilés CW 86-EF

Pour la façade, Reynaers a développé quatre éléments différents basés sur un module de 1,5 m de large et 3,5 m de haut : des éléments entièrement fixes avec vitrage vertical, des éléments avec vitrage vertical et ouverture à soufflet sur toute la largeur de l’élément, des éléments avec vitrage en biseau (fixe ou avec ouverture à soufflet) et des éléments d’angle de 64° et 116°. Pour les angles aigus et obtus de la tour, des éléments spéciaux ont été conçus avec des profilés en T verticaux sur mesure pour obtenir l’effet visuel recherché. Le joint en silicone, qui permet de coller le vitrage aux profilés, garantit l’homogénéité de l’ensemble en faisant le lien entre les panneaux vitrés intérieur et extérieur. Pour les vitrages en biseau, Reynaers a développé un nouveau mur-rideau unitisé basé sur le système CW 86-EF. Ce mur-rideau se compose d’une ossature principale, avec les éléments de structure indispensables, fixée sur la structure en béton du bâtiment. Dans cette ossature, un châssis fixe ou un châssis à soufflet a été installé pour soutenir le vitrage. Toutes les fenêtres à soufflet sont motorisées et le moteur est intégré dans le système.

Des éléments SUR ME SURE ont été fabriqués pour les angles aigus et obtus de la tour

Reynaers a développé un encadrement extérieur de 250 mm de profondeur avec barrière thermique et traverses horizontales et verticales pour soutenir les châssis des vitrages. Le système de 250 mm de profondeur était nécessaire pour résister à des rafales de vent pouvant atteindre 280 km/h. Le test de résistance au vent conduit sur ce système, jusqu’à 4000 Pa, est le test de performance le plus élevé jamais réalisé au sein Reynaers Institute. Toutes ces caractéristiques techniques ont permis de répondre aux besoins esthétiques de l’architecte et aux exigences techniques et énergétiques du bâtiment. Le résultat est une tour sans équivalent en Islande. Pendant la crise, Höfðatorg était considérée comme le symbole du marasme économique dans lequel était plongé le pays. Aujourd’hui, l’économie se redresse progressivement et il est maintenant possible de jeter un regard plus optimiste sur la tour. Cette architecture peut désormais être considérée comme une grande victoire sur les nombreux défis qui ont jalonné la construction de la tour.

Schéma; élément unitisé
a - section horizontale vitrage en biseau
b-b’: section verticale vitrages en biseau
Fabricant: 
Gluggar in cooperation with ASF
Architecte: 
LWW Architekten PK -Arkitektar
Lieu: 
Reykjavik, Islande View on map
Photographe: 
Rafael Pinho
Autres partenaires: 
Eykt ehf., Reykjavik (General contractors)
Systèmes Reynaers utilisés: 
Project solutions: 
CW 86-EF/SG bespoke solution